FOXY BRONX

ANATOMY OF A PSYCHO

Un adolescent violent décide de venger la mort de son frère, condamné à la chambre à gaz, en s’attaquant aux responsables de son arrestation. Sa fureur est décuplée quand il découvre que sa sœur envisage de se marier avec le fils du principal témoin à charge du procès…

Précisons-le tout de suite, ce film de délinquance juvénile, sorti en 1961, en dépit de son titre racoleur volontairement trompeur et de ses emprunts à la bande musicale du mythique Plan 9 From Outer Space, n’a rien en commun, ni avec le chef d’œuvre d’Alfred Hitchcock, ni avec la série Z rigolotte de l’inénarrable Ed Wood. Hormis deux ou trois scènes intéressantes en première partie de métrage, incluant quelques plans nocturnes bien maitrisés, ce mélodrame pour teen-agers sombre en effet assez rapidement dans le conventionnel et l’ennuyeux.

Empâté par une longue scène de cours d’assises rappelant les soporifiques feuilletons judiciaires américains et par un épilogue course-poursuite initialement prometteur mais malheureusement avorté par un total manque d’ambition et une impardonnable fainéantise artistique, Anatomy Of A Psycho s’inscrit ainsi comme une réalisation mineure totalement anecdotique.

ANATOMY OF A PSYCHO

ANATOMY OF A PSYCHO

ANATOMY OF A PSYCHO